Une bibliothèque dans sa poche : le e-book

e-book
Ces livres numériques qu’on dévore dans un appareil fin et léger du genre liseuse e-book , Ipad, tablette ou la liseuse Kindle (android) incarnent à eux seuls beaucoup plus des recueils, des manuels, des romans qu’une bibliothèque classique. Pourtant, à la sortie de l’ipad en France en 2010, les collections Gallimard et Flammarion ne se sentaient pas disposées à débarquer dans les ouvrages de l’Ibookstore (la librairie de l’Apple). Depuis, ces sont des milliers de livres qu’on peut récupérer gratuitement sous ibook en quelques clics. Ces appareils qu’on lit comme une véritable page papier permettent en effet de contenir des milliers de livres au format epub, drm, pdf… grâce à leur gros espace de stockage, leurs slots microSD jusqu’à 32 Ghz et leurs mémoires de 4Ghz. Outre l’esthétique du support, la compacité et le design, des nouvelles fonctions intéressantes comme le dictionnaire littéraire ou le nouveau mode en pdf, les annotations, le micro-usb s’ajoutent aussi à ses caractéristiques. Dans d’autres ereader, on retrouve également l’option rétro éclairage pour éviter d’allumer une lampe supplémentaire, la libraire virtuelle intégrée grâce à l’accès à Wifi, la lecture par synthèse vocale, l’appareil photo… Par ailleurs, dans les nouveaux modèles, l’autonomie de batterie peut durer jusqu’à deux mois sans chargement.
Ce moyen pratique de bouquiner de manière agréable coûte dans les environs de 69 à 289 euros. Un tarif abordable si on prend compte des avantages de pouvoir lire toutes catégories d’ouvrages littéraires, des sagas, des fictions, des histoires, des biographies, des BD… dans la bibliothèque numérique. Notons que le téléchargement de l’application gratuite ibook search est indispensable pour trouver le bon livre. L’application Stanza facilite aussi le téléchargement et la lecture des livres. Les grands voyageurs ne sont pas les seuls à adorer cette solution la moins encombrante pour emporter dans sa valise. Selon les sondages, les plus enclins à cette évasion sont les vacanciers. Les Anglais sont les plus adeptes de la version numérique des livres, tandis que les Français préfèrent les blogs. Et pour télécharger en ligne les livres numériques, rendez-vous sur http://www.ebooksgratuits.com.
Enfin, pour un romancier qui souhaite convertir son chef-d’œuvre en e-book, Kindle propose le pack de conversion s’échelonnant entre 49 euros à 139 euros. Et s’il désire le vendre sur Amazon, sur Kobo ou sur Apple, les rémunérations dépendent des critères comme le poids du fichier ou le prix du livre. En principe, le revenu de l’auteur ne dépasse pas 70% de ce prix.

It's only fair to share...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

No Comments

Leave a Comment

Why ask?