Que choisir pour son blog : liens en do follow ou no follow ?

dofollowdofollow

Voilà deux termes qui vous sont plus ou moins familiers si vous n’êtes pas totalement novice au référencement. On parle ici de deux attributs permettant aux robots d’indexation ou crawlers de suivre ou de ne pas suivre un lien. Le dofollow dit à Google de prendre compte de l’Url qui pointe sur un site web. Le No follow signale aux moteurs que l’Url n’est pas pertinente et qu’il est inutile de la suivre.

De quel lien s’agit-il ?

Pour ne pas parler chinois au point de perdre les néophytes en Seo, le lien hypertexte est un texte ou un ensemble de mots qui renvoient lorsqu’on les clique à une page interne ou à une page externe d’un site web. On retrouve ces deux types de lien, lorsqu’on cite un autre site dans son article et lorsqu’un visiteur commente les articles de son blog en remplissant la case adresse web d’un site internet.
Le do follow signifie de suivre la page ou le site linké. Les robots vont donc prêter attention à ce lien. Et si la page en do follow jouit d’une bonne notoriété, le positionnement du site indiqué par le lien s’en trouve amélioré sur les résultats de recherche. On parle alors d’une transmission de jus de lien ou link juice. En revanche, si la page est peu fiable, cela aurait un impact négatif sur son référencement. Le no follow, quant à lui est un attribut qui dit aux robots de ne pas tenir compte de ce lien. A priori, il n’apporte rien donc à la notoriété du site linké.
Pour rappel, le géant Google classe les sites web en fonction de nombreux critères dont : la qualité et le nombre de liens qui pointent sur le site, la pertinence du contenu etc.
Or, pour obtenir un lien de valeur qui permet de booster le positionnement d’un site, les solutions les plus courantes pour les référenceurs consistent à l’inscrire dans les annuaires, à rédiger un article invité ou à commenter des blogs en do follow. Cette troisième alternative est la plus rapide car il suffit de rédiger seulement 2 ou 3 phrases et le tour est joué. Voilà pourquoi on peut retrouver des commentaires allant jusqu’à 100 sur certains sites ayant un PR 6. Cependant, il existe deux règles à suivre avec cette stratégie :

  • Ne commenter que les blogs qui sont en rapport avec son activité.
  • Ne pas abuser le dofollow. Le mieux c’est de mélanger les deux liens pour ne pas encourir la pénalité de Pingouins.

Soulignons en passant que twitter et facebook sont en no follow, ce qui n’est pas le cas pour google+

Quel intérêt à mettre un blog en dofollow ?

Pour les propriétaires de blogs qui choisissent d’autoriser cet attribut, ils peuvent observer une hausse de leur trafic au fil du temps. Car les référenceurs qui sont en quête d’un lien vont se ruer sur ces sites. Surtout si ces derniers ont un PR élevé. En outre, les commentaires sont également comptés dans le référencement. Mais le revers de la médaille, c’est que le propriétaire du site aurait à gérer les spams et les commentaires inintéressants.
Notons aussi que tout propriétaire d’un site doit se méfier de negative seo. Ce cas pourrait arriver lorsqu’un mauvais site pointe sur sa page. Pour régler ce problème, il suffit de désavouer le lien sur Google. Bref, les backlinks en dofollow sont utiles pour l’amélioration de son référencement naturel. Chacun est libre d’opter pour l’attribut qui lui plaît. Mais à mon avis ce n’est pas gentil de laisser quelqu’un faire un commentaire alors que cela ne lui servirait pas à grand-chose.

It's only fair to share...Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

No Comments

Leave a Comment

Why ask?