Les facteurs de positionnement en première page de Google.


Le montage d’un CMS comme wordpress , joomla etc. prend cinq minutes à peine via cpanel mais son référencement est un véritable casse-tête pour son propriétaire. En plus, il lui faut aussi l’alimenter avec du contenu frais et de qualité à un rythme régulier. Si jadis, il suffisait de mettre quelques mots-clés dans le code source pour positionner un site à la première page de Google, les techniques d’optimisation de la visibilité des pages web ont depuis bien changé. Et ce depuis l’arrivée des pingouins et le calcul dans l’algorithme du géant de la Silicon Valley. Or, en tenant compte de quelques facteurs, il est possible de booster le classement d’un site sur quelques mots-clés. Le point sur certaines méthodes qui permettent d’améliorer le ranking d’un nouveau site ou d’un site ancien sur les moteurs de recherche.

Le choix de l’URL.


Bien avant de rêver au retour sur investissement d’un nouveau site e-commerce ou d’un blog en ligne, le propriétaire aurait à penser au bon choix du nom de domaine. Pour ce, il convient de noter que le mot-clé qui apparaît dans l’Url permet de donner un petit coup de pouce au référencement du site à condition que son contenu apporte de l’intérêt aux internautes. A titre d’exemple, pour un business axé autour de vente de canapés et de mobilier, il serait pertinent de mettre le mot « mobilier » dans le nom de domaine. Par ailleurs, le choix d’un TLD en .com est à conseiller pour un site e-commerce.
Selon Moz , l’existence de mot-clé dans le sous-domaine pourrait de même impacter positivement la visibilité du site au fil du temps. Evidemment, le choix d’un nom de domaine similaire avec sa marque ou son entreprise est une bonne idée. Mais pour permettre aux consommateurs de s’en souvenir rapidement, il ne doit pas être composé de plus de 2 mots.
Par ailleurs, le fait d’avoir un domaine du premier niveau du code de pays (mg pour Madagascar, ca pour Canada…) constitue un avantage pour le classement à la première page du Google sur les mots-clés relatifs à ce pays. Mais cela risque de réduire le positionnement global sur les autres mots-clés. Il est aussi bon de savoir que Google considère les certificats SSL comme signe de qualité.

L’optimisation du contenu.


Passé le cap d’achat du NDD, le propriétaire aurait à penser au choix d’un template adaptable sur tous les écrans avec une mise en page et un niveau de lecture conviviaux. Pour viser à être à la première page de Google, la structure du site devrait aussi respecter le fil d’Ariane.
Après avoir installé le thème, le propriétaire aurait ensuite à se charger de la production du contenu et de leur optimisation. Ce dernier point englobe le réglage du permalien et d’autres facteurs on-page comme la rédaction de la balise titre de la page. Pour rappel, celle-ci doit avoir un rapport avec l’url et l’activité du site. Les professionnels en seo disent qu’il faut mettre le mot-clé au début de la balise méta plutôt qu’à la fin pour faciliter l’indexation de la page. Les mots-clés dans la balise description, H1 et les listes à puces sont également des signes de pertinence pour les crawlers des moteurs de recherche.
Concernant la rédaction des textes, une rédactrice pourrait prêter sa plume au propriétaire du site e-commerce. Il lui faut indiquer seulement dans sa consigne un descriptif unique des fiches techniques de produit. Les fiches peuvent contenir 2 ou trois mots-clés mais leur taux de duplicate content ne doit pas être élevé. En ce qui concerne les photos, la description « alt » et la légende doivent être pertinentes. Il s’avère aussi judicieux de ne publier que des photos de bonne résolution qui mettent en valeur les produits à vendre. L’administrateur du site ou le propriétaire doit également penser à réduire le poids des photos via les logiciels gratuits ou payants en ligne. A noter que le recours au pluggin Yoast seo aide à travers ces étapes. Ce pluggin fournit également des conseils sur le référencement naturel des articles. Petite remarque : Google semble priser les textes de fond qui traitent en profondeur un sujet par rapport aux billets de 500 mots.

Les liens internes et la vitesse de chargement.


Une fois tous les produits et les textes publiés en ligne, le propriétaire aurait à augmenter les liens internes qui pointent vers la page qui fait autorité sur le nom de domaine. Il est également nécessaire de corriger les erreurs 404 car sinon les moteurs de recherche vont penser que le site est bâclé. Or, les erreurs, ça peut arriver à tout le monde. Après ce travail, l’optimisation de la vitesse de chargement des pages web pourrait être utile. Naturellement, en raison du nombre d’images, cela pourrait se charger plusieurs secondes, mais il serait avantageux pour le référencement du site d’améliorer ce temps de chargement.

La soumission dans les annuaires et le netlinking.


Après toutes ces tâches, un référenceur pourrait faire l’audit seo du site et positionner la page web sur la première page de Google en fonction des mot-clés dans l’espace d’un à quelques mois. Tout dépend du passage du robot de Google et de la rapidité de la validation de soumission dans les annuaires et le netlinking. Ce professionnel s’occupe également de l’obtention de backlinks de qualité, condition importante au meilleur positionnement à la première page du Google. Il faut seulement noter que trop de liens en do follow affaiblissent le classement d’un site. Mentionnons également qu’un nouveau site qui obtient subitement un afflux de liens risquera aussi le sandbox. Sinon, les référenceurs pensent que l’utilisation de Google analytics et Google webmaster tools peuvent aussi améliorer l’indexation des pages. Enfin, pour booster le classement d’un site sur les moteurs de recherche, la création d’un compte sur les réseaux sociaux et leur animation est indispensable. Car même si la plupart des liens de ces réseaux sociaux sont en no follow, excepté Google +, le partage sur les réseaux sociaux influence le classement d’un site sur le Serps.
En conclusion.

Le référencement d’un site web tient compte de nombreux facteurs. Ces points énumérés sont loin d’être exhaustifs. La liste complète est disponible sur ce lien.(Si vous n’êtes pas très calé en anglais, faites appel à mon service pour vous le traduire à prix abordable). Mais si une bonne partie de ces 200 éléments assurant le meilleur positionnement est présente, il est possible de mettre en avant un site web à la première page de Google dans moins de 2 mois. Le référenceur aurait par la suite à renforcer les liens pour améliorer ou conserver ce ranking en permanence.


Cet article pourrait vous intéresser aussi :

Rédacteur seo à Madagascar : les 10 termes à connaître.

It's only fair to share...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

No Comments

Leave a Comment

Why ask?