Histoire de Samsung

samsungL’histoire du conglomérat sud-coréen Samsung remonte dans les années 40 où il n’était encore qu’une petite entreprise familiale. Actuellement, le groupe figure en tête de l’industrie IT mondiale avec un chiffre d’affaires colossal de 400 milliards de dollars. En effet, la modeste société de négoce Samsung Sanghoe fondée par Lee Buyng-Chu a vu le jour en 1938. Elle se chargeait de l’exploitation de nouilles et des produits d’épicerie vers la Chine. La Deuxième Guerre mondiale et la guerre de Corée n’ont pas d’impact sur les bénéfices de la société. Ce qui fait qu’en 1947, le fondateur Lee est entré en joint venture avec le groupe Hyosung pour former l’actuel Samsung C&T Corporation. Suite à des divergences d’idées concernant la gestion de la société, le groupe s’est séparé en plusieurs filiales à l’instar du groupe Samsung, Hankook tire etc. Entre-temps, Lee a profité du soutien financier de l’Etat pour faire d’autres investissements dans d’autres secteurs comme le textile, la construction navale, l’assurance, la fabrication des machines-outils etc. L’entrée du géant Samsung dans l’industrie électronique commence vers la fin des années 60 avec la création d’une télévision noir et blanc. Samsung electronics est créé en 1969. Pour la petite anecdote, le premier ordinateur de la marque sorti en 1982 se servait d’une cassette audio pour sauvegarder les données.

Le succès phénoménal de Samsung.

Flairant une nouvelle opportunité pour développer ses chiffres d’affaires, le groupe entre dans le tournant de high tech en faisant l’achat de la société Hanguk Jeonja Tongsin au début des années 80. La société fait ensuite partie de Samsung electronics. Après la mort de son fondateur en 1987, Samsung fut divisé en 4 groupes indépendants. Lee Kin-Hue, le fils de Lee, a continué l’implantation d’usines d’assemblage du groupe en Angleterre, en Austin et au Texas. A noter que de 1982 à 1987, le groupe a déjà fait une installation au Portugal, à New York et à Tokyo. Les années 90 sont marquées par la vente d’une dizaine de filiales de Samsung. Cela lui permet de propulser davantage le marché de l’électronique et de l’ingénierie. Vers la fin des années 2000, Samsung tient la première place mondiale dans la vente de téléviseurs, d’imprimantes laser et d’écran d’ordinateur, la deuxième et la troisième place pour la vente des réfrigérateurs et des appareils photo. Il est aussi le premier producteur mondial de DRAM. En 2012, la vente des smartphones du géant sud-coréen a dépassé celle de Nokia qui était toujours le numéro 1 mondial. Actuellement, l’Empire florissante produit 1 cinquième des exportations de la Corée du sud et reste le leader numéro un mondial pour les TV, les écrans d’ordis et les RAM. Devenu l’enseigne d’un pays dynamique et innovant, la forte influence du conglomérat en Corée du sud est telle qu’on le baptise quelquefois la « République Samsung ».

It's only fair to share...Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

No Comments

Leave a Comment

Why ask?