Le projet smart city de Bill Gates

smart city
Le concept de « ville intelligente » fait l’objet de fantasmes des grands investisseurs. Google s’y mit, le fondateur de Microsoft qui est encore très actif, ne veut pas aussi être sur le tard dans ce train en marche. On connaît ces derniers temps qu’il cherche à investir dans un projet de création d’une smart city dans les sols arides d’Arizona. Tour d’horizon sur cette ville avant-gardiste et les éventuelles caractéristiques de ce modèle.

La smart city baptisée Belmont.

L’information vient du journal The Arizona Republic. Il dévoile l’’achat à hauteur de 80 millions de dollars de plus de 101 km2 de terrain. L’opération a été réalisée par la société d’investissement du milliardaire. Arizona, cette ville d’Etats-Unis d’Amérique dans les régions désertes du sud-ouest est sise à 45 mn de Phoenix. Elle bénéficie d’un passage d’une autoroute en construction qui relie Las Vegas à la frontière du Mexique. L’objectif est d’y bâtir une smart city. L’entreprise immobilière Belmont parteners sera en charge du développement de la smart city. Celle-ci devrait comporter 80 000 résidences, 15 000 ha pour les bureaux et les espaces industrielles, et 190 ha dédiés à des écoles. Par ailleurs, le choix est bien réfléchi car l’économie de ville est surtout axée sur la démographie, les terrains low-cost et les spéculations dans l’immobilier. Le milliardaire qui prend au sérieux le problème du réchauffement du climat a décidé ainsi de construire une ville écologique et intelligente dans cette zone.

Quelles seront les caractéristiques possibles de cette ville ?

Il va sans dire que cette communauté futuriste sera équipée de réseaux à haut débit, mais pas que. Vu l’intérêt des géants de l’high tech dans les véhicules autonomes, il sera probable que les transports dans cette ville seront aussi assurés par ces systèmes automatisés. La smart city s’appuiera également sur les dernières innovations conçues autour des centres de données, de technologies innovantes de fabrication et de distribution. La société d’investissement pourrait recourir aux experts de Sillicon Valley dans ce domaine pour la mise au point de ces technologies. L’intérêt de ce projet, c’est qu’il permet d’économiser au maximum de l’eau, de l’énergie et des matières premières. Ce sera aussi une bonne expérience de la sécurité des voitures autonomes parce que le milliardaire a prédit la présence des villes où la conduite humaine d’une voiture sera non autorisée. Quoi qu’il en soit, le projet a soulevé le débat. Les sceptiques disent que ce projet concernant Belmont ne date pas d’hier et cela n’a jamais abouti jusqu’à présent. Quant au portail web Slate, il appréhende que cette city ne serait pas réellement intelligente, et que Gates n’aurait que peu de chose à voir dans cette construction. Parce que c’est sa société Cascade Investment qui orchestre l’affaire. On vous tiendra au courant de la suite du projet !

A lire également

Les 5 prouesses technologiques les plus fascinantes de ce début du siècle.
Vers la colonisation de la planète mars ?

It's only fair to share...Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

No Comments

Leave a Comment

Why ask?