C’est quoi un texte optimisé SEO ?

Les études réalisées par les spécialistes de marketing ont révélé que les internautes ne font pas trop défiler les pages des moteurs de recherche pour dénicher le produit ou le service dont ils ont besoin. Seul un pourcentage infime pioche au-delà de la première page. Or, hisser un site en tête de classement est un véritable parcours de combattant car il faut recourir à diverses stratégies de référencement comme la rédaction d’un texte optimisé SEO, la création des liens entrants, l’analyse de la compétition etc. Et ces différentes étapes ne se font pas du jour au lendemain. Elles constituent ainsi un défi à relever pour tout propriétaire de site internet.

Mais  ne paniquez pas si tout cela vous semble un terrible casse-tête, tout s’apprend. Afin que vous ayez une carte en main de plus pour booster un peu la visibilité de votre contenu, je vais faire aujourd’hui un petit focus sur ce qu’est un article favorable au référencement.

D’abord, le SEO ou référencement c’est quoi ?

Ce terme en vogue dans le monde du marketing se réfère tout simplement à l’art, ou au savoir-faire permettant de mettre un site à la tête des résultats de recherche tout en attirant les personnes intéressées par les produits que vous proposez. La mise en place d’une campagne de référencement est devenue incontournable pour être bien positionné sur le long terme sur internet. Pourquoi ? Parce que les gens utilisent le web pour accéder aux informations dont ils ont besoin. Or,  généralement, ils ne disposent pas beaucoup de temps pour s’aventurer au-delà de la première page des résultats de recherche afin de chercher une « mine d’or d’informations ».

Il devient alors primordial d’optimiser une page web à travers l’écriture SEO afin de gagner des places sur un mot-clé. En outre, il faut noter aussi qu’un site bien référencé génère du trafic tout en bénéficiant d’un meilleur taux de conversion.

Mais revenons-en à ce fameux texte optimisé SEO, qu’est-ce ?

Ce mot englobe le contenu textuel incluant les fichiers, les livres électroniques, les pdf, les glossaires, les articles d’un blog…Mais dans cet article, je ne parle que la rédaction web. Pour la petite histoire, écrire pour le web consiste autrefois à charger un article de mots ou des phrases clés sans se soucier s’il répond ou non aux questions qui préoccupent l’internaute. Mais le contenu peu utile et la redondance des expressions-clés n’ont pas suscité l’intérêt des lecteurs. Il ne plaît pas non plus aux moteurs de recherche. Cette technique de référencement devient alors désuète et depuis ces dernières années, l’accent est mis sur l’optimisation pour les moteurs de recherche. Cette stratégie nécessite la production d’un texte orienté SEO. Ce terme désigne un article bien équilibré avec une longueur adéquate, et dont le contenu est à la fois intéressant pour les lecteurs et facilement « classable » pour les moteurs de recherche.   

 

Pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques conseils de rédaction d’un contenu axé référencement :

  • première étape : rechercher le mot-clé autour duquel vous allez construire le contenu. En général, c’est le client qui donne ces expressions-clés. Mais si  en tant que propriétaire de site, vous devez effectuer cette tâche, vous pouvez utiliser l’outil de recherche de mots-clés de Google ou les outils gratuits comme keywordio.tool. Tenez compte seulement de la popularité du mot-clé et de la concurrence car s’il est hautement compétitif, il ne vous sera pas facile de vous classer sur cette phrase-clé. Evidemment, ce mot doit être en adéquation à votre niche.
  • Une fois que vous avez établi le mot-clé qui figurera dans l’intro, le  titre H1, et l’image du texte, cherchez ses variantes qui seront utilisées dans différentes zones de votre article : sous-titres (H2, H3…,), texte principal et métadonnées (meta-title et meta-description).
  • rédiger une introduction percutante : il est démontré que la durée d’attention des internautes est courte, le bon soin de l’intro permet alors d’inciter votre lectorat à poursuivre la lecture jusqu’au bout. Pour enrichir cette partie qui doit inclure le mot-clé, vous pouvez y intégrer des citations inspirantes, des chiffres etc.
  • bien structurer le texte avec les balises H1, H2, H3… : l’expression-clé doit se trouver dans la balise d’en-tête H1  mais ses variantes peuvent être  insérées dans les sous-titres et le corps de l’article. Pour un texte optimisé SEO,  les référenceurs préconisent la limitation de l’occurrence du mot-clé à 5 à 6 fois dans un texte de 1000 mois. Et cet élément doit être intégré d’une manière naturelle dans le contenu. N’oubliez pas aussi d’ajouter une liste à puce si nécessaire.
  • rédiger un contenu de haute qualité : là c’est un peu compliqué, car chacun a sa propre définition de haute qualité. Mais pour le Géant du web qui domine 94 % des résultats de recherche, ce terme désigne un article unique, exempt de faute d’orthographe, bien écrit avec un champ sémantique vaste et qui couvre totalement le sujet. Les lecteurs doivent l’apprécier, en tirer profit et le plus important, l’article doit répondre à leurs besoins. Ce genre d’article est susceptible de vous faire obtenir des liens. Au niveau optimisation pour les moteurs de recherche, vous devrez donc établir en premier lieu la confiance auprès de votre public cible dans le corps du texte avant de vous concentrer sur la promotion de vos services ou prestations. Les mots et expressions-clés tournant autour du sujet doivent être aussi parsemés dans le contenu d’une façon intelligente.
  • créer un texte d’au moins 600 mots pour un blog. C’est la longueur moyenne en fonction du sujet à traiter. Toutefois, si vous êtes sûr d’avoir la capacité de produire une source précieuse et informative de plus de 1500 mots sans pour autant diluer votre contenu, votre effort pourrait être récompensé par un bon classement. Google montre une préférence pour les contenus plus longs et de meilleure qualité, qui permettent de fournir à ses utilisateurs les meilleures réponses possibles.
  • inclure des liens ayant une haute autorité dans le corps du texte : ce choix est optionnel mais cette action pourrait mettre en valeur votre autorité et expertise. Vous pouvez également pointer un lien interne vers la ou les pages ayant une plus grande autorité
  • rédiger des  méta-balises convaincantes : pour donner encore plus de chances à votre texte optimisé SEO d’apparaître en haut du SERP, apportez un soin particulier à la rédaction de balises title et meta-description. A titre de rappel, le premier ne devrait pas avoir plus de 60 caractères contre 160 caractères pour la balise méta. L’idée est d’inciter les internautes à faire un clic sur le lien. Notez que le mot-clé doit également apparaître dans l’URL.

Voilà, ces conseils sont loin d’être exhaustifs, mais après avoir travaillé votre contenu, n’oubliez pas aussi de le partager sur les réseaux sociaux afin d’augmenter le trafic vers votre blog.

Et si le référencement de l’article n’arrive pas à décoller ?

Dans ce cas, il vous faut vous tourner vers un consultant SEO ou une agence spécialisée dans le référencement. Si votre site est facile à référencer avec des liens de qualité, des articles seo-friendly et un temps de chargement court, le problème ne devrait pas normalement se poser. Ceci  dit, si tout ceci vous paraît compliqué et vous avez besoin d’aide pour rédiger un texte optimisé SEO qui sera bien classé par les moteurs de recherche, je suis là pour ça. Contactez-moi via la page contact  pour en savoir plus sur mes services de rédaction de site web. Je vous répondrai dans les meilleurs délais !

It's only fair to share...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

No Comments

Leave a Comment